fbpx

eStrolla

  /  Blog   /  Diminuer les écrans et augmenter la productivité

Diminuer les écrans et augmenter la productivité

Bonjour à toutes et tous,

J’ai écris ces premières lignes un peu en détresse, me sentant perdu à cause de certaines addictions. Je pense que si vous lisez ce blog c’est que vous êtes passé par là aussi.

A vrai dire, depuis un certain temps, les choses me sourissent un peu, où du moins à première vue…

Après m’être posée énormément de questions, avoir lu le livre “tout le monde n’a pas eu la chance d’arrêter ses études” d’Olivier Roland j’ai voulu devenir un rebelle intelligent ! Pas si rebelle que ça tout de même, j’ai quand même fais des études d’E-Business mais je suis devenu étudiant auto-entrepreneur en créant une agence digitale avec 2 amis.

« Regardez tous les objets qui se trouvent autour de vous et comprenez que, aussi banals qu’ils vous paraissent, ils sont tous une solution miracle à un problème qui s’est posé à un moment donné dans l’histoire de l’humanité. » — Olivier Roland (2016, p. 27)

En m’engageant dans ces études et pour cette société, j’étais persuadé que le travail sur ordinateur m’enrichirait l’esprit, que cela ne me fatiguerait pas et que les lumières bleues n’abîmeraient pas mes yeux presque bleus aussi, voyez vous ça !

En fondant cette agence de marketing et de création de site web nous avons allié nos talents pour le bonheur qu’apporte le digital ! Sauf que !, même si on était très bien comparé aux employés d’entreprises du même domaine (horaire sympa, autonomie), nous passions nos vies scotché à nos écrans. Quand on ne travaillait plus, nous perdions nos temps sur nos fils d’actualité ou en regardant des clips sur nos téléphones portables. Quand nous rentrions chez nous, nous nous empressions de regarder des épisodes de série ou nous partions jouer sur nos consoles. Montre connecté au poignet, livre audio aux oreilles, nos vies étaient asservie par les écrans et nous en devenions fou !

En vrai tout porte à croire qu’on est pas dans un si bon domaine pour notre santé, si on en suit certaines sources : ….

J’ai été choqué d’apercevoir tous ces regards braqués sur leurs mobiles, tellement mal assis en plus. Mauvais pour le dos et le cou, je me demande si ça ne pousserait pas à avoir un double menton…, et pour les yeux, ne parlez pas des cernes que j’ai attrapé !

Du potentiel économique c’est certain il y en a ! Cependant (et je fais mon alarmiste), quand est-ce que le monde va prendre réellement en compte le fait que trop de technologies, c’est néfaste pour la santé mentale et physique ?

Pourtant pas tant de choses nous aident à gérer nos écrans… Alors je me suis mis à écrire, parce que j’en avais besoin, et qu’en regardant sur le net, après avoir supprimé mes réseaux sociaux plusieurs fois, avoir tapé “astuces pour diminuer les écrans”, je n’avais rien toujours trouvé de bien intéressant.

Revenir à cette plume et cette feuille d’antan, vider son sac et son surplus d’imagination, calmer cette addiction qui nous anime dès le réveil comme dans “South Park”.. Je me suis dis pourquoi ne pas partager ces textes ? Essayer d’aider les gens qui sont dans la même situation, qui comme moi ne veulent pas forcément arrêter définitivement les écrans, qui aimerait apprendre à les diminuer, à les gérer sur le long terme.

Parce que oui !, le numérique apporte tellement de plaisir et de bon dans cette société, tellement de choses inimaginables et incalculables. Des données centralisées qui facilite la vie à tellement de monde, aux encyclopédies, aux transactions, aux hôpitaux et écoles, je pourrais en faire un livre (voir plus) si je devais énumérer tout le temps que le web nous fait gagner.

Il faut donc trouver un compromis, trouver l’équilibre qui nous manque à dire bonjour et sociabiliser, qui nous manque pour arrêter de procrastiner.

Le problème qu’on rencontre quand diminue les écrans, en tout cas de ce que j’ai vécu (merci de me dire ce que vous faisiez en commentaire), c’est que je ne savais pas trop quoi faire. Alors voilà la partie intéressante, celle que je désirais voir le plus sur internet. Qu’est ce qu’on peut faire quand on est seul chez soit sans les écrans ? Comment faire pour ne pas s’ennuyer ? Que faisaient-ils avant ? Comment redécouvrir ces choses sensées et simples en délaissant les écrans avec lesquels on travaille une partie de la journée et qui nous permettent de sociabiliser, de découvrir un événement ou de retrouver son chemin ? Quelles fonctionnalités sont remplaçables, quels gadgets adopter pour les remplacer ? Comment trouver l’équilibre entre boulot, bien être et vie sociale ?

Post a Comment